À chaque période de vacances scolaires, c’est un vrai casse-tête : comment faire garder votre enfant ? Comment l’occuper pendant ces deux semaines à Paris durant lesquelles vous devez travailler ? Et pendant l’été, n’en parlons pas ! Après les quinze jours passés en famille, en France ou ailleurs, après la semaine chez les grands-parents, que va-t-il faire les cinq semaines restantes ?

On scrute les petites annonces, on opte pour la colo’, puis quelques jours à la maison et, quand on a de la chance, les parents du copain l’emmènent une semaine à la mer… Mais seize semaines de vacances scolaires annuelles, cela demande beaucoup d’organisation et quelques bonnes idées !

Heureusement, à Paris et dans toutes les grandes villes françaises, plusieurs options s’offrent à vous. En fonction de votre recherche, de vos besoins, de vos envies, de l’âge de votre enfant, de vos priorités et de votre budget : crèche, école ou centre de loisirs, baby-sitter, nounou ou jeune fille au pair, stage d’anglais 100% immersif à The Garden Academy…

Effectuons un petit tour d’horizon des modes de garde à Paris pendant les vacances scolaires.

 

La crèche pour les tout-petits

Jusqu’à 3 ans, la crèche peut faire partie des pistes intéressantes dans vos recherches, car elle permettra à votre enfant de se familiariser avec la vie en communauté tout en étant encadré par une équipe ayant l’expérience et la formation nécessaires. En plus des crèches municipales, il existe des crèches d’entreprise qui, en été, ouvrent leur réseau à tous les parents. Si la crèche municipale n’est pas disponible, cela peut être une piste à explorer. Vous pourriez bénéficier d’une place dans l’une de ces crèches au même tarif qu’une crèche municipale (tarif établi en fonction de votre quotient familial. Toutes les infos en vous rendant sur votre compte Caf).

 

Les centres de loisirs à Paris

Le pendant de la crèche pour les plus grands, c’est le centre de loisirs. Paris dispose de nombreux centres pour accueillir votre enfant pendant les vacances scolaires. Les enfants âgés de 3 à 5 ans sont accueillis dans les centres de loisirs rattachés aux écoles maternelles et ceux de 6 à 14 ans sont pris en charge dans les centres de loisirs rattachés aux écoles élémentaires. L’inscription se fait à la journée ou à la demi-journée. Vous devriez en trouver un dans votre arrondissement… À condition toutefois d’être réactifs, car ils ne sont pas toujours disponibles ! Les périodes d’inscription sont ouvertes seulement 30 jours avant et les places sont littéralement prises d’assaut !

Le centre de loisirs est un endroit agréable pour un enfant : il lui rappelle la cour d’école, lui permet de jouer et de s’amuser avec d’autres enfants. Il sera encadré par des personnes compétentes, une équipe constituée d’un·e directeur·rice ainsi que d’animateur·rices titulaires du BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur), qui lui proposeront des activités manuelles et sportives en fonction des infrastructures dont ils disposent.

Les programmes des centres de loisirs s’intègrent dans le projet éducatif de la Ville de Paris autour de différents thèmes comme la lecture et expression, la culture scientifique et technique ou encore l’apprentissage culturel.

 

Le baby-sitting, pour des gardes ponctuelles

Pour profiter d’une sortie entre amis, d’un restaurant ou d’une pièce de théâtre, vous pourriez avoir besoin de faire garder votre enfant de manière ponctuelle durant quelques heures ou même pour quelques demi-journées pendant les vacances. Dans ce cas, vous pourriez faire appel à un·e baby-sitter ou une nounou qui viendrait à votre domicile. Les petites annonces pour trouver une nounou ne manquent pas, il vous faudra les éplucher et rester vigilants quant au choix final que vous ferez. Lors de votre sélection, expliquez clairement et fermement vos attentes et recommandations, précisez les tâches que vous souhaitez lui confier (l’aide aux devoirs, la préparation des repas, etc), préférez les nounous ayant déjà fait du baby-sitting et n’hésitez pas, dans ce cas, à prendre quelques références. Vous pouvez également poster votre propre annonce ou passer par une agence spécialisée qui se portera garante. Concernant la déclaration et la rémunération d’un·e baby-sitter, la solution la plus simple reste le chèque emploi-service universel.

 

La jeune fille au pair

Si votre recherche s’oriente vers une garde régulière, tout au long de l’année ou pendant la quasi-totalité des vacances d’été, la solution de la jeune fille ou du jeune homme au pair pourrait vous séduire. Ce système, basé sur un échange de bons procédés, n’est possible que si vous avez une place chez vous pour accueillir un jeune homme ou une jeune fille au pair, c’est-à-dire, a minima, une chambre personnelle rien que pour lui ou elle.

Ainsi, une jeune fille ou un jeune homme étranger viendra séjourner chez vous le temps des grandes vacances pour s’occuper de votre enfant et apprendre la langue. En contrepartie de ses services, vous lui offrirez l’hébergement, les repas ainsi que de l’argent de poche.

Il existe des agences spécialisées dans la mise en relation de jeunes hommes ou jeunes filles au pair avec des familles françaises. Nous vous recommandons de faire appel à l’une d’entre elles, car de nombreuses règles encadrent ce statut. Le jeune homme ou la jeune fille au pair n’est pas un·e employé·e. Il ou elle fera partie intégrante de la famille ! Son temps de travail ne devra pas excéder 30 heures par semaine. Concernant la rémunération et puisqu’il ne s’agit pas d’un emploi, le montant de ce qu’on appelle l’argent de poche varie entre 65 euros minimum et 100 euros maximum par semaine et fait l’objet d’une réduction d’impôt.

 

Le choix des grands-parents

Si vous avez la possibilité et la chance de pouvoir confier votre enfant à des personnes de confiance, en l’occurrence papi et mamie, cela fait partie des solutions à envisager pour les prochaines vacances. Évidemment, le coût sera moindre par rapport aux autres modes de garde et surtout le lien affectif qui unit votre enfant à ses grands-parents pourrait en être renforcé. Mais on comprend rapidement les limites de cette solution : il ne faut pas abuser de la gentillesse et de la patience de nos aînés ! Ces journées passées ensemble devront rester un plaisir et ce mode de garde ne saurait en être un que pour quelques jours, au mieux quelques semaines dans l’année.

 

The Garden Academy : des stages d’anglais ludiques et immersifs

Si vous avez besoin de faire garder votre enfant pendant les vacances scolaires, The Garden Academy propose des stages d’anglais pour les enfants de 3 à 10 ans à chaque vacances scolaires. Votre enfant sera accueilli de 8h30 à 18h20 du lundi au vendredi dans l’un des 3 centres parisiens pour découvrir ou approfondir l’anglais de façon ludique et immersive.

100% immersif, plus efficace que les cours d’anglais classiques

L’environnement entièrement immersif en anglais permet un apprentissage de la langue plus efficace. Tous nos encadrants sont anglophones, ce qui permet de renforcer la compréhension de la langue et les compétences orales de votre enfant en anglais, grâce à des activités amusantes et stimulantes.

À chaque semaine de stage, sa thématique

Musique, sciences, lecture, arts plastiques, sport et jeux, tous les ateliers sont organisés sur une thématique différente à chaque semaine de stage. De la route 66 aux États-Unis, au Moyen-âge en passant par les mythes et légendes ou la vie sous-marine, The Garden Academy propose à votre enfant d’apprendre l’anglais tout en développant sa culture générale, son goût du voyage dans l’espace ou dans le temps, l’envie de découvrir, sa curiosité intellectuelle. The Garden Academy donne à votre enfant l’opportunité d’accroitre sa créativité, sa motricité et sa logique, et lui propose ainsi une véritable expérience qui accompagne son développement.

Si votre enfant est déjà inscrit dans l’un de nos trois établissements situés à Paris dans le 15e, le 7e ou le 5e arrondissement, le stage d’une semaine occasionnera une dépense de 340 €. Pour les parents extérieurs, ce service coûte 390 € + 50 € de frais de dossier à la première inscription uniquement. Celle-ci ouvre ensuite le droit de s’inscrire à toutes les activités et notamment les stages pendant les vacances au tarif de 340 euros la semaine. Sachez que vous bénéficierez d’un avantage fiscal pour ce mode de garde, le crédit d’impôt s’élevant à 50 % des sommes versées.